Une nouvelle étude effectuée à l’Institut de Cajal, en Espagne, pourrait expliquer pourquoi seulement certaines parties du cerveau sont atteintes pour l’Ataxie de Friedreich

Une nouvelle étude, réalisée par des chercheurs de l’Institut de Cajal en Espagne, porte sur l’impact de la frataxine sur les cellules du cerveau. L’absence de frataxine étant la cause de l’ataxie de Friedreich, cette étude démontre pourquoi les neurones entre la moelle épinière et le cervelet sont beaucoup plus...

continuer la lecture